23 juin 2005

Chronique d'une troisième intifada annoncée

Tandis qu'un sondage diffusé récemment par "la paix maintenant" montre que, malgré les progrès du Hamas face au Fatah, et malgré des années de propagande délirante, une petite majorité de la population palestinienne considère que la seconde intifada s'est révélée néfaste pour les palestiniens, et ont plutôt confiance en Mahmoud Abbas pour conduire la Palestine vers un redressement, d'autres rumeurs commencent à se faire insistantes. Les Palestiniens ne seraient pas satisfaits par la rencontre Abbas/Sharon, et voici que Leïla Shahid annonce une possible troisième intifada, que le ministre français des affaires étrangères, Douste-Blazy, parle lui aussi de cette "possibilité".

Les palestiniens, une partie d'entre eux tout au moins, semblent ainsi se préparer à une nouvelle guerre contre Israël, tout en préparant l'opinion mondiale à l'idée que cela sera la faute d'Israël.

Le ministre français pourrait exprimer un point de vue, dire par exemple que rien ne vient appuyer l'idée selon laquelle les palestiniens auraient de légitimes raisons d'entreprendre une troisième intifada. Non, il se borne à se faire échos aux propos de Mme Shahid.

Au passage, le nouveau petit "chef" du Quai fustige "cette fameuse barrière", cette même barrière de sécurité (dont on sait, ou devrait savoir, d'une part qu'elle ne consiste en un mur que sur quelques pourcents de sa longueur, qu'il s'agit d'un dispositif de sécurité relativement facile à démonter le moment venu, qu'il a permis une baisse considérable des attentats contre les civils israéliens et enfin qu'il n'est que l'un des nombreux dispositifs de ce genre dans le monde, parfois de véritables murs, mais que c'est le seul dont les français ont entendu parler, souvent sous l'appellation idéologiquement très travaillée et parfaitement mensongère de "mur de l'apartheid").

On peut regretter que Douste n'ait pas accompagné cette délégation de députés français en Israël conduite par Françàis Zimmeray qui ont tous déclaré à leur retour, en substance : "mon point de vue sur la barrière de sécurité à totalement changé, j'y étais hostile, ce que j'ai vu m'a permis de comprendre qu'il s'agissait d'un dispositif nécessaire".

Bientôt la troisième intifada, annonce Douste-Blazy. Pourquoi ? sans doute parce qu'en se faisant tirer dessus les israéliens montrent jours après jours leur mauvaise volonté; et de toute façon "la fameuse barrière", comme dit le Ministre, semble justifier par avance à ses yeux une troisième intifada.

Ce qui est extraordinaire dans cette nouvelle guerre annoncée des palestiniens contre Israël, c'est que l'on sait donc déjà à qui en sera attribué la faute.

Je pense pour ma part que la troisième Intifada n'aura pas lieu. Une prière, plus qu'une certitude.

Quant à Douste-Blazy, au lieu de répéter ce que dit Mme Shahid, il devrait peut-être commencer à s'informer sur les réalités du conflit israélo-palestinien en vue d'une bonne réception à l'automne prochain à Paris du premier ministre israélien Ariel Sharon.

1 Comments:

At 6/7/05, Blogger Anatole said...

rectification : visite de Sharon à Paris fin juillet 2005.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home