02 juillet 2006

Le Mal selon les cocos

Tout le monde sait bien, pourtant, que le scénario écrit par le premier ministre israélien n’a qu’une fin : la poursuite de l’occupation, l’aggravation de la violence, la souffrance des peuples.

Pierre Barbancey, L'Humanité, 30/06/06

Barbancey n'exprime pas la seule opinion d'un groupuscule d'extrême gauche appelé "parti communiste", mais bien celle de l'immense majorité des faiseurs d'opinions de notre pays. On peut critiquer sévèrement, comme le fait Alain Finkielkraut, le bombardement par Israël de la centrale électrique de Gaza, mais d'une toute autre nature sont les propos tels ceux de Barbancey qui prétendent que la souffrance est le but même recherché par le premier ministre de l'Etat juif. C'est bien l'accusation d'incarner le Mal qui est faite contre le gouvernement d'un peuple en état de légitime défense, et celle-ci s'inscrit dans les accusations analogues faites au même peuple depuis des siècles.

(C'est d'ailleurs un discours du même tonneau que tient un internaute en envoyant sur ce blog le message qu'il a laissé en commentaire du message " Alain, Elie et Frederic : nuls !" )

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home