18 juillet 2007

Le Hezbollah ?

14 juillet 2007, Paris : bienvenue aux féroces soldats ?

Le Hezbollah : parti fanatique, parti terroriste, parti antisémite, soutenu, manipulé et armé par l’Iran nazie et la Syrie terroriste. Ses combattants fanatiques ne craignent pas la mort, n’hésitent pas à se fondre parmi les civils libanais et à bombarder les civils israéliens. En France, grâce à l’AFP — tiens, nos compatriotes ignorent le nom d’un seul journaliste de l’AFP, mais ça ne les inquiètent pas — et à tous ses suiveurs, les féroces soldats du Hezbollah sont appelés des “militants”. Quant à ceux qui présentent ces terroristes comme des “résistants”, ils s'apparentent à ceux qui hier présentaient les résistants véritables comme des “terroristes”.

Comme Jospin en son temps, le président Sarkozy a indiqué que le Hezbollah était effectivement une organisation terroriste, mais depuis, sous la pression, la France a reculé, le Quai d’Orsay indiquant que notre pays n’avait pas l’intention de "demander l'inscription [du Hezbollah] sur la liste européenne des organisations terroristes".

On le sait, les relations internationales sont, depuis toujours, une vaste prise d’otages, avec ses négociations difficiles et son syndrome de Stockholm plus ou moins généralisé. La diplomatie a donc ses raisons. Il faut néanmoins dénoncer une organisation terroriste qui par son idéologie antijuive s’inscrit, avec ses soutiens, dans le droit fil de l’idéologie génocidaire nazie. Nous sommes aujourd’hui 15 juillet 2007, place de la République, une poignée à protester contre l’invitation faite au Hezbollah de venir à Paris. Mais ce qui est terrible, c’est la passivité et l’ignorance de nos journalistes — quand ce n’est pas leur propagande pure et simple — s’agissant de dire et de montrer la réalité du Hezbollah et autres groupes islamistes, et leur filiation directe avec le nazisme et avec les techniques soviétiques de propagande.

Post Scriptum : 1. La diplomatie a ses raisons : suite à la réunion de St Cloud, M. Kouchner a déclaré avoir compris des déclarations des représentant en France du Hezbollah que les soldats israéliens otages du Hezbollah étaient vivants. 2. Le Hezb reste le Hezb, et a démenti formellement avoir dit quoi que ce soit au sujet de ses otages.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home