23 janvier 2008

Tahar Ben Jelloun, expert

Au début de l'émission "Ce soir ou jamais" sur France 3 du 22 janvier 2008, le grand écrivain Tahar Ben Jelloun enfile les perles.

Selon lui, "Bush fait ce qu'il veut.... Ce que fait l'Amérique en Irak : c'est tous les jours que des civils sont assassinés par milliers".

Tahar Ben Jelloun ne dit absolument pas que la quasi-totalité des crimes atroces commis en Irak le sont par les terroristes sunnites (Al Quaeda) et chiites (pro-iraniens). Il dit encore moins que depuis six mois le nombre de ces attentats terroristes a beaucoup diminué grâce à l'action conjointe des forces irakiennes et américaines pour réduire les groupes terroristes. Non, ce qu'il affirme, sans être contredit par personne sur le plateau, c'est que les Américains assassinent quotidiennement des milliers de civils en Irak. On constate que M. Tahar Ben Jelloun cherche à protéger les assassins en attribuant leurs crimes à ceux qui les combattent.

Encore plus tôt, dans la même émission, Ben Jelloun affirme qu'il est inutile d'aller dans les banlieues pour savoir ce qui s'y passe, que cela fait trente ans qu'on a dit et redit les choses, à savoir que la banlieue est un immense problème, etc...

Il faut dire qu'il s'y connaît, Ben Jelloun, en problèmes de sociétés.

Ainsi, à propos de la question de l'antisémitisme chez les maghrébins, Ben Jelloun répond le 14 mars 2002 aux questions d'un journaliste pour le journal pour adolescents Les clés de l'actualité. Et que dit-il, Ben Jelloun, de cet antisémitisme-là ? Je cite :

"il s'agit de l'expression de la désespérance [de ces jeunes maghrébins] et de leur désoeuvrement [...] on n'a pourtant pas le droit d'accabler ces jeunes qui vivent mal, car
c'est une façon de détourner l'attention des crimes perpétrés en Palestine par le Premier ministre israélien Ariel Sharon responsable d'une véritable extermination".

Rien que ça.

En utilisant ce mot, "extermination", pour calomnier l'Etat du peuple juif dans le but de minimiser l'antisémitisme au sein d'une partie de la jeunesse française elle-même visée par le racisme, Tahar Ben Jelloun aura malheureusement contribué à attiser la haine, cette haine qui devait exploser dans l'assassinat d'Ilan Halimi par le chef antisémite du "gang des barbares", Fofana.


Et l'Alliance des civilisations qui cherche des experts...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home