21 avril 2009

Symétries insultantes au Téléphone Sonne sur France Inter


"Bravo" à Yves Decaens pour son sens parfait de la symétrie : ""Toute la difficulté, c'est de renvoyer les uns et les autres dos à dos, finalement" se demande-t-il tout bonnement, à voix haute, durant l'émission du Téléphone Sonne, lundi 20 avril consacré à Durban II, en parlant de l'Iran et d'Israël.
Et finalement le journaliste parvient à ses fins (puisqu'en effet il ne s'agissait pas pour lui de dire qu'il n'était pas légitime de procéder à une telle symétrisation, mais bien, au contraire, qu'une telle symétrisation devait être recherchée a priori) : grâce (bien sûr) aux propos d'un auditeur, lus à l'antenne en guise de conclusion à l'émission, des propos qui mettent sur un même plan Ahmadinejad et ceux qui feraient une "fixation sur l'antisémitisme", autrement dit... les Juifs !
L'insulte faite aux Juifs est tellement énorme que personne ne relève, personne ne proteste.
La bêtise idéologique des symétrisations a priori au service de quoi ? d'une violente attaque contre les Juifs. Vous appelez cela comment, vous ?
P.S. 1 : contactés, ni Yves Decaens ni le médiateur de France Inter n'ont estimé devoir me répondre. J'ai décidé pour ma part de ne pas lâcher le morceau : je leur poserai la question jusqu'à ce qu'ils me répondent.
P.S. 2 : au cours de la même émission, Richard Serero, Secrétaire Général de la Licra, n'a pas contesté la suggestion implicite faite par Decaens, selon laquelle l'exigence par Netanayu de la reconnaissance d'Israël comme Etat juif serait une exigence raciste. Pire, Serero s'est cru autorisé à affirmer qu'une telle revendication n'engageait que le premier ministre actuel, qualifié de "premier ministre provisoire" d'Israël. Contactée pour savoir si ces affirmations à l'emporte-pièce n'engageaient que Serero, ou correspondaient à une position officielle, la LICRA ne m'a pas non plus répondu.
P.S. 3 : Au cours de la même émission, Antoine Madelin, directeur à la FIDH devait quant à lui aller au-delà de la symétrisation, lorsque, dans le contexte des réponses à ce qui n'était pas une question mais une diatribe anti-israélienne d'une auditrice accusant Israël de "génocide", il déclara : "Il faut condamner le racisme, à commencer par Israël, mais aussi l'Iran...". Il y a bien longtemps que, pour ce qui nous concerne, nous n'attendons malheureusement plus rien de ce genre d'associations.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home