16 mai 2006

Les activistes de l'AFP

Suite à la lecture de l'article de La Mena à lire ici ...

Pour Marius Shattner (ou Schattner), un journaliste israélien de la tendance "Monde Diplo", "il ne faut pas qualifier les gens mais leurs actions" (à lire ici )

Il y a des cas, assez nombreux, où je suis plutôt d'accord avec cet énoncé, à savoir chaque fois que l'on prétend qualifier définitivement la façon de penser d'une personne, son être même, sur la base d'une action éventuellement isolée. Par exemple, l'acte qui a consisté à signer dans Le Monde un article antisémite était, de la part d'Edgar Morin, un acte antisémite. Contrairement à la Mena, je n'irai pas quant à moi dire pour autant qu'Edgar Morin est antisémite (peut-être est-il simplement à la fois mal informé, gâteux et manipulé), non parce qu'il est juif (il y a des Juifs antisémites), mais parce que je n'en sais rien et qu'à vrai dire je me moque de savoir ce qui se passe dans la tête d'Edgar Morin.

Cependant, lorsque la qualification d'une personne se rapporte directement à l'acte commis, il n'est plus possible de suivre Shattner sur son énoncé. Par exemple, un "criminel" n'est pas quelqu'un dont on suppose qu'il pense de telle ou telle façon, c'est simplement quelqu'un qui commet un crime. De même, mérite d'être qualifié de terroriste toute personne qui prémédite et commet des crimes terroristes. En l'occurence, c'est bien de cela qu'il s'agit dans le propos de Shattner, propos qui vise à justifier l'emploi par l'AFP, agence à laquelle il collabore activement, du terme "activiste" plutôt que "terroriste" pour désigner les assassins qui s'attaquent régulièrement à la population israélienne. Pour Shattner, "quelqu'un qui commet une action terroriste n'est pas nécessairement terroriste" . Et le bonhomme d'avouer qu'il aurait même préféré utiliser le terme de "résistant" pour désigner ces assassins qui s'en prennent courageusement aux femmes, aux enfants, aux vieux...

Or, même si l'on suivait Shattner dans son argumentation ici fallacieuse concernant la qualification des actes plutôt que des personnes, il n'en resterait pas moins que, justement, l'AFP ne qualifie pas non plus comme tels les actes terroristes.

Alors, question : combien de nos compatriotes sont-ils au courant de ce que les dépêches AFP concernant le conflit Israelo-palestinien et qui sont reprises en coeur par l'ensemble de nos médias sont rédigées par des gens comme Shattner, épousant les partis pris de l'extrême-gauche en faveur des terroristes ?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home